mercredi 20 décembre 2017

J'ARRETE LE SUCRE : mon bilan

Il y a un peu plus d'un mois je vous écrivais un article sur le pourquoi du comment j'avais la volonté de supprimer (ou grandement diminuer) le sucre et le gluten de mon alimentation.
L'heure du bilan a sonné...

1- ALORS ?
Je suis plutôt du genre tout ou rien, même si j'aimerais, je n'arrive pas vraiment à faire les choses dans la demi mesure. Tout ou rien, noir ou blanc, hyper joyeuse ou hyper triste. Donc, j'ai tout arrêté, du jour au lendemain, quand je l'ai décidé, soit dès l'écriture de mon article.

2- ET MES REPAS, ILS RESSEMBLAIENT A QUOI ?
Car oui, finalement du sucre et du gluten il y en a ... partout ! Mais, des alternatives aussi il y en a partout.
Voici un exemple type des repas que je pouvais me faire:


Rien d'extravagant, plutôt des choses simples, même si j'essayais de diversifier au maximum, ma santé ne me permet pas de passer des heures en cuisine donc...


3- COMMENT JE L'AI VÉCU ?
Pas au top ... Je m'explique.
D'une, j'ai eu super mal à l'estomac. Alors, c'est "normal" c'est le temps que le corps s'habitue au changement mais c'est un peu chiant quand même de souffrir, même si on sait que c'est pour notre bien.
De deux, je suis devenue "obnubilée" par ce que je mangeais et j'avais super envie de sucre et compagnie, encore plus que d'habitude. Bah oui, plus on nous interdit quelque chose, plus on en a envie...
De trois, j'ai perdu 3 kilos en moins d'1 mois. Et pour le coup, ce n'était pas du tout mon objectif. Je suis déjà mince (même maigre) alors 3 kilos en moins c'était loin d'être la panacée.
De quatre, je le faisais aussi et surtout pour ma santé, et je n'ai pas vu énormément (voire pas) de changement (que ce soit sur mon énergie, mes douleurs, etc...)

4- BILAN
Je suis convaincue que j'ai fait du bien à mon corps en permettant à mon système digestif de ne pas avoir trop de choses "lourdes" à digérer. Et, je pense qu'une pause de la sorte, de temps en temps, ne fait de mal à personne.
Pour autant, la perte de poids engendrée m'a quelque peu décontenancée et même si il semble commun de perdre 2-3 kilos lorsque l'on adopte ce type d'alimentation, ce n'est pas forcément le but de tout le monde. Il faut donc le savoir.

Aujourd'hui, j'ai repris mon alimentation classique (équilibrée, mais non restrictive). Et je garderais ce type de "régime" pour certaines périodes, courtes: après des excès, quand je me sentirais trop ballonnée, ou juste quand mon corps me dira qu'il a envie d'un peu de repos.

5- CONSEILS
Écouter votre corps, ce n'est pas parce que c'est bon pour la santé d'adopter tel ou tel régime ou restriction que c'est bon pour vous. Chacun est différent, et pour savoir ce qui nous correspond il faut tester, et surtout écouter son corps et voir comment il réagit à tout ça.
Vous êtes vos meilleurs conseillers et surtout... faites confiance à votre corps !